vendredi, octobre 26, 2012

souvenir

http://www.groupevalophis.fr/Le-Bureau.html Je me souviens de grues et de grands bâtiments, ces barres d'immeuble horribles qui poussaient alors comme des champignons. Je me souviens d'un bureau où se décidaient des choses très confidentielles, des officielles et surtout des officieuses. Si ma mémoire est bonne, les arrangements entre politiques et promoteurs étaient alors monnaie courante. Je vous parle d'un film, d'une soit-disant fiction réalisée en Italie dans les années 70. Mais combien de scandales pour inspirer l'auteur de celui-ci? Tout le monde sait l'intérêt des grands groupes pour les hommes politiques et vice-versa. A la longue, on s'y est habitué. A la longue, on voudrait nous faire croire que cette franche camaraderie n'est qu'affaire de bon sens et de bon sentiment entre personnes qui se respectent et se font confiance. De grâce, les pots de vins sont bien loin, les chantages aussi. Il n'y a que des amis à placer dans les cercles restreints des décisionnaires, que ce soit au gouvernement ou dans les groupe de bâtisseurs sociaux et autres. Pas de polar, de personnes qu'on assassine ou qui disparaissent mystérieusement. Après tout, il ne s'agissait que d'un film, bien ficelé, dont j'ai oublié l'auteur et le titre (comme souvent et je m'en excuse). Il n'y a donc aucun mal à voir autant de politiques au sein du bureau d'un bailleur social, qui a ses bureaux dans un département très mal noté au sujet de ses logements sociaux justement, puisqu'il en manque étrangement beaucoup. Alors n'étant pas journaliste, je m'interroge malgré tout sur ces interactions. Est-ce ainsi plus facile pour se faire réélire? Je veux dire afficher publiquement que oui, on s'intéresse au sort des pauvres gens, des gens modestes, est-ce la clé d'un succès aux urnes? Je ne le sais pas. Il me manque pour cela certaines données et statistiques (qui me parlent beaucoup moins bien qu'un film en v.o) Est-ce plus aisé d'obtenir un terrain convoité? Est-ce non seulement plus facile d'obtenir un terrain convoité et d'en tirer profit pour une somme rondelette, sans même n'avoir rien fait, juste signé un petit bout de papier? Dernière question importante, puisque ce cas s'est vu récemment. Sans entrer dans les détails, imaginez que vous et votre groupe faîtes partie de la majorité au gouvernement. Imaginez que cette majorité décide de tout, souvent avec perte et fracas pour le pays. Cette même majorité est bien implanté dans certains départements d'île de France. Et c'est ainsi, qu'après quelques péripéties, comme transformer un bailleur social public en groupe privé (avec toujours beaucoup de politiques à l'intérieur),qu'un ancien terrain et ce qui va avec, anciennement à l'Etat, devient propriété d'un groupe privé faisant dans le social (ou soit-disant), en échange d'un ancien terrain avec rien dessus et une différence de valeur énorme en défaveur de l'Etat. Soit, les personnes chargées au sein de l'Etat de faire ce genre de transactions et de veiller à ses possessions (et donc quelque part celles de tout un peuple) ne font pas leur travail ou sont stupides. Soit, ces mêmes-personnes n'ont pas eu vraiment le choix et ont exécuté les ordres sans sourciller. Après tout qui viendra poser des questions? Qui s'y intéresse? Personne, ou si peu qu'elles se sentent bien démunies face à ce tour de passe-passe. "Passe, passe, passera, la dernière, la dernière Passe, passe, passera la dernière restera Qu'est-ce qu'elle a donc fait la petite hirondelle? Elle nous a volé trois petits sacs de blés Nous la rattraperons, la petite hirondelle Et nous lui donnerons trois petits coups de bâton" Bien plus facile de rattraper dans les rouages de la justice une personne seule ou abandonnée par sa hiérarchie et/ou ses pairs, alors que là, un groupe ayant des connections chez les politiques... Et vous, visiteur, qu'en pensez-vous?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire