mardi, mai 17, 2011

au cousin ... (1?)

froid manque de concentration aller retour sur fb voir si j'ai des nouvelles
comme d'habitude je m'inquiète, je panique, je pleure par moment...
je ne sais pas ce que va donner ce jour de jugement
je ne sais pas s'il retrouvera sa cellule pour longtemps
je ne sais pas ce qu'on lui reproche
je ne sais pas mais imagine néanmoins jusqu'où il peut péter les plombs
juste pour un verre, un mot de trop
je ne sais pas si je serai assez vaillante pour lui écrire souvent
je ne sais pas comment il vit la prison, va-t-il toucher le fond?
je ne sais pas et connement j'attends les nouvelles que me donnera un parfait inconnu.
je ne sais pas et pourtant je sens que ma loyauté envers lui, mon attachement à lui ne me quittera pas quand bien même ce qu'il aura fait pourrait être hautement condamnable.
je ne sais pas et pourtant je ne reviendrai pas sur ma parole, à savoir que je serais toujours là pour lui.
comme quand j'avais six ans, vouloir le protéger, si seulement.
je ne sais pas et pourtant je sais voir encore l'enfant qu'il était
celui qu'on a abîmé, bousillé...
je ne sais pas mais j'aimerai le voir plus fort pour pouvoir sortir de ce cercle vicieux, qu'il mette fin lui aussi aux blessures...
bien sûr il ne pourra pas réparer le mal qu'il a fait... mais enfin se préserver pour mieux aimer les personnes qu'il aime et qui l'aiment.


5 jours après j'en sais un peu plus.
Son audience est reportée à la fin du mois, ce qu'il a fait n'est pas si dramatique que cela... En tout cas totalement prévisible.
Je lui ai envoyé une première lettre jeudi sans savoir vraiment quand il la lirait.
J'espère qu'il me répondra, savoir où à lieu l'audience, pouvoir m'y rendre, me préparer.
Hier, c'était son anniversaire, comme beaucoup de ses proches, je lui ai laissé un message sur son mur. Je me suis dit que le fait de savoir que pas mal de mots lui avaient été adressés, pourraient contribuer à lui remonter le moral...au besoin.
J'ai décidé de ne pas attendre sa réponse et de lui réécrire en ce début de semaine.
J'avoue ne pas trop savoir quoi lui dire et ne pas dire, mais je crois que même si je lui dit quelques banalités, au moins il sait que je suis là pour lui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire