jeudi, novembre 19, 2009

combat contre une boule


La boule est revenue, là au creux de ma poitrine.

Elle m'oppresse et grandit.

Ce mal grandit. cela faisait longtemps qu'elle n était pas venue me visiter.

Il m'empêche de respirer. Il me donne envie de pleurer.

Le mal est là.

Inquiète, perdue, je ne sais vers qui me tourner.

Il est tard. J'hésite à prendre le téléphone.

Mon angoisse, elle, se délecte de mon désarroi et de ma souffrance

Plus je tombe, plus elle grandit.

Trouver quelqu'un à qui parler.

msn, personne... du moins, pas la personne à qui j'aurais voulu me confier.

Avec lui, je me sens comprise, je ne suis pas jugée.

Facebook, un vieil ami j'hésite... j 'étais là, il n y a pas si longtemps que ça pour lui.

Je lui demande simplement s'il a du temps à m'accorder.

Je lui dis que j'ai besoin d'une épaule pour m'appuyer.

Pas de réponse. Hors ligne.

Je me retrouve seule face à se stupide écran.

Je voudrais pleurer. je voudrais crier. je suis déçue, un peu en colère.

La boule, elle, crie victoire. J'étouffe, je ne peux plus respirer.

Mais j ai décidé d'être la plus forte cette fois.

Demain, je trouverai quelqu'un à qui parler.

Je ferme les yeux, respire profondément, lentement...

C'est douloureux d'abord, c'est plus facile ensuite.

J'éteints l'ordinateur me raisonne encore, en me disant d'attendre les examens médicaux.

Je ne peux pas prendre son mal... Et si je m'écroule, comment faire pour le soutenir?

J'éteints la lumière et continue à me calmer.

La boule s'en va. Cette fois, c'est moi qui gagne.

Aujourd'hui, j'ai envoyé un sms à mon coloc, mon meilleur ami, mon frère:

je l'accompagnerai.

Ne pas le laisser seul dans cette épreuve.

Je connais déjà bien les maladies, les hôpitaux et leur odeur, les médecins parfois imbus de leur personne

Je ne les aime pas, je les déteste même... mais ils ne me font plus peur.



L'épauler au mieux, le seconder quoiqu'il arrive et continuer à apprivoiser mes peurs, mes angoisses pour mieux les maîtriser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire